Présentation de la Maison d’Abba

Origine de la Maison d’Abba

En 2003, un prêtre de la Sarthe, convaincu  que les enfants blessés ont besoin de retrouver l'amour de Dieu le Père (Abba en araméen), organise la première session.

Le flot de grâces reçues lors des nombreuses sessions organisées depuis ce jour confirme cet appel de la Maison d'Abba à transmettre la tendresse de Dieu le Père - Abba.

La mission de la Maison d'Abba est d'accueillir tout enfant blessé, de 6 à 12 ans, sans discrimination aucune, avec ses parents.

Les sessions entrainent souvent le resserrement du lien familial et conjugal. Ainsi les parents deviennent des instruments pour continuer le chemin amorcé.

Une session d'approfondissement (session B) peut être proposée dans certains cas par la suite.

Quelques chiffres

La Maison d’Abba est née en novembre 2003.

A ce jour, plus de 2350 enfants, c’est-à-dire plus de 1380 familles ont participé à une ou deux sessions.

En tout, 74 sessions se sont déroulées, principalement à Sablé-Solesmes.

La Maison d’Abba, c’est aussi une grande famille de 130 bénévoles, dont plus de 50 exercent une présence active à chaque session.

Notre charisme

L'expérience montre que nombre de chrétiens et d'enfants blessés sont enfants de Dieu, baptisés, mais de par leurs blessures, ils sont incapables de vivre leur relation filiale avec Dieu le Père, qu'ils ignorent ou craignent.

Ces blessures peuvent atteindre notre sensibilité, notre physique, ou notre psychisme... mais pas notre être profond d'enfant de Dieu.

La pacification de ces blessures n'est pas une fin en soi, mais un chemin nous conduisant à vivre dans la louange de la gloire du Père, dans la bénédiction permanente.

Les sessions font vivre, le temps d’un week-end, les moments structurants d’un parcours de croissance intérieure. Pour pouvoir accueillir la tendresse d’Abba, il faut retrouver son cœur d’enfant en revivant, avec Marie, les Mystères Joyeux de l’enfance de Jésus et en adorant Jésus.

previous arrow
next arrow
Slider

Les responsables

La Maison d'Abba est une association, présente dans le diocèse du Mans depuis 2003.

Père Jean-Baptiste Edart

Père Jean-Baptiste Edart

L’association dépend du Diocèse du Mans et a pour autorité ecclésiale l’Évêque du lieu qui est actuellement Mgr Yves Le Saux. Celui-ci a missionné le Père Jean-Baptiste Edart (de la Communauté de l'Emmanuel) pour conseiller les membres de la maison d'Abba et les aider dans leur formation.

Père Jacques-Vianney

Père Jacques-Vianney

Mgr Yves le Saux a missionné le Père Jacques-Vianney (frère de saint-Jean) comme prêtre accompagnateur de la Maison d’Abba.

Mgr Joseph Boishu

Mgr Joseph Boishu

Pendant de nombreuses années, Mgr Boishu, évêque auxiliaire émérite de Reims, a accompagné le mouvement, à la demande de l'évêque du Mans.

Bernadette Lemoine

Bernadette Lemoine

Bernadette Lemoine, psychologue, psychothérapeute et auteur du livre « Maman, ne me quitte pas » est la marraine de l’association depuis son origine et nous aide régulièrement à relire les enseignements.

Témoignages

Un petit florilège spirituel des témoignages envoyés par les parents après les sessions.

A. et T. - Session A - 2017

Merci
pour vos témoignages qui nous ont édifiés, merci pour la simplicité de ces quelques jours, la bienveillance et cette force qui ressortent de vos prières. Nous avons découvert et senti la puissance de la prière des frères qui libère.  Vous avez bien voulu intercéder pour nous alors que vous ne nous connaissiez pas ; c’est étonnant, interpellant et preuve qu’un Dieu est réellement présent en vous tous.

Merci donc à tous les priants visibles et invisibles, merci au père pour les enseignements des parents, merci pour tout ce qui a été dit aux enfants. Si ces  derniers ne nous racontent pas ce qu’ils ont entendu, des petites choses ressortent de temps en temps, petit à petit.

Au fur et à mesure, nous voyons que des choses ont changé dans notre famille. Oui, il y a bien un avant et un  après Abba ! Merci d’avoir été des petites mains pour nous aider à nous recentrer sur le Christ.

Anne - Session A - 2017

Merci, merci, merci pour ce week-end merveilleux du 24-25 Février !
Encore aujourd'hui, nous en ressentons les bienfaits sur E*** et sur moi-même bien sûr, mais aussi sur mes autres enfants plus grands et non présents lors de ce week-end, qui, je trouve, cheminent eux aussi vers le Christ de façon accrue !
Rendre grâce est donc une évidence et une joie, également pour les prêtres présents, l'équipe de chants aux voix angéliques et la musique des louanges si vivifiante, et tous les priants, accompagnants et anges gardiens, archanges... qu'ils soient tous bénis !
Infiniment reconnaissante aussi, pour ces merveilleuses images du Christ que vous nous avez exposées durant ce week-end, je reviens vers vous pour vous demander comment se procurer en plus petit, l'image extraordinaire du Christ aimant et souffrant dont j'avoue avoir du mal à me passer après m'être plongée dedans pendant 2 jours !
Merci et merci encore d'avoir été et d'être un canal de grâces pour notre famille !

Une maman - Session A - 2019

Je voulais justement vous écrire pour vous remercier pour cet accueil chaleureux et ce beau week-end. Ma fille a passé un très bon moment, elle s’est tout de suite sentie en confiance et apaisée par cette ambiance d’amour.
De mon côté aussi cela a été apaisant, je suis confiante et sûre que cela va porter ses fruits. M., dans ses moments de colère et d’opposition, vient demander pardon de plus en plus vite, c’est déjà un bon début.
Elle m’a aussi demandé si l’on pouvait revenir

Également encore un énorme merci à S. qui a été un merveilleux ange gardien, ainsi qu’à tous les bénévoles qui ont donné beaucoup pour chacun de nous. Colette et Bernard ont été super avec M. pour la prière particulière, encore merci à eux.

Témoignages divers

Un petit garçon, très ému, a dit à sa maman : « Ils ont fait tout ça pour moi ?? » !!! (février  2019)

Oui, nous ouvrons maintenant, tous les cadeaux de la session… (janvier 2019)

Nous recueillons chaque jour les fruits de votre prière et rendons grâce à dieu pour sa bénédiction. Isabelle (2018)

I. était ravie de sa session. Les choses évoluent lentement, mais déjà, elle qui refusait toute écoute de musique, s'est mise directement au piano (leçon tous les soirs) et écoute avec bonheur les chants de louange en boucle. Une ouverture !!!

Une maman - Sessions A et B

Nos garçons ont beaucoup changé en un an : ils ont grandi c'est certain, mais se sont aussi beaucoup apaisés, et nous, parents, avons fait également beaucoup de chemin. Les garçons passent beaucoup plus de temps à jouer ensemble sans se taper dessus, sont beaucoup plus complices, il y a beaucoup moins de crises, même si certains jours il y en a encore trop pour notre sensibilité, mais c'est maintenant vivable !

Ils s'entraident beaucoup, et chose incroyable : se complimentent même entre eux ! Ils ne reçoivent pas ce qu'il faut dans leur école, mais savent qu'à la maison, il y a cette stabilité, cette réponse à leur soif de toujours plus, cet amour qui est fait pour eux et cela leur suffit.
Ils ont beaucoup aimé les WE Abba, car ils ont fait plein de bricolage et reviennent avec pleins de cadeaux, et aussi parce qu'ils ont une personne (leur ange-gardien) pour eux tous seul : le rêve !
Notre regard a beaucoup changé sur nos garçons : ils sont merveilleux ! Nous avons beaucoup de chance de les avoir et nous ne manquons pas de leur dire.
Je me souviens être rentrée du premier WE Abba l'an dernier en disant : plus jamais je ne dirai qu'A. est hyperactif ! Il y avait plusieurs enfants hyperactifs durant le WE et le mien, à côté, c'était une statue !!
Voilà, en quelques mots : celui qui revient le plus, c'est 'beaucoup' !

Oui le Seigneur nous bénit beaucoup ! Gloire à Lui ! Et je sais que ce n'est pas fini !!

Une famille, avec trois enfants adoptés

Nous avons 3 enfants adoptés en France, et les questions arrivaient quand à leur origine. S. qui a presque 13 ans me posait fréquemment la question pour savoir qui est sa mère. Je n'avais pas de réponse à lui donner et n'aimais pas ces questions.

Je suis donc arrivée à la session, et dès la première matinée, j’ai été bouleversée en réalisant, après l'enseignement sur le pardon, la puissance de la Miséricorde de Dieu dans le pardon que se sont donné mes parents (infidélité et une fille qu'a eu mon père). C'est le premier fruit évident pendant la session pour moi.

Notre fils S. ne m'a rien dit de sa session, mais ne m'a plus jamais reposé de questions sur sa mère biologique.

L'autre immense grâce reçue est que je ne suis plus "jalouse" de leurs mères biologiques, je ne me sens plus "rejetée dans ma maternité" quand ils évoquent leur origine biologique. J'ai toujours pu prier, avec eux, pour leur "génitrice" en rendant grâce pour la vie qu'elles leur avaient donnée, mais avant Abba, je ne pouvais me résoudre à leur quête... merci Seigneur pour cette profonde pacification.

Une famille - 2019

Merci encore de participer à ce miracle de l'Amour Absolu de Notre Père pour nous pourtant si pauvres.

Le miracle continue avec notre fille Tessa. Avant les crises étaient quotidiennes, depuis le début des vacances aucune n'est à déplorer ! Elle ne fronce plus les sourcils constamment, elle demande pardon avec maintenant facilité (c'était un mot qui lui était inconnu avant), elle nous sollicite beaucoup moins. Elle est apaisée. Un vrai miracle ! J'ai même honte de ne pas rendre grâce davantage...Et pourtant j'ai tant pleuré, râlé, crié...

Merci Seigneur !

Merci à vous de vous êtes laissés façonner par l'Esprit Saint pour qu'Il nous accompagne aussi à travers vous. Merci, mille mercis...

G. (janvier 2019)

Une maman et son fils - 2019

Arrivée en piteux état, sortant à peine d’une maladie éprouvante, dans une situation familiale explosive, je suis repartie avec le plus beau trésor qu’on ne peut même pas imaginer trouver dans cette vie terrestre : une plongée dans le cœur du Père !!

Comme si j’avais trouvé ce lieu en soi indestructible, regorgeant d’amour et de compassion, qui n’est que sécurité, guérison, unité… Ce Dieu qui se révèle Père, le Père le plus tendre et le plus aimant que l’on puisse trouver, même le meilleur des pères terrestres ne peut s’y comparer. C’est ça le Paradis, me suis-je dit, cela ne peut être que ça : ce lieu d’unité totale, où n’existe aucune division, aucun mal, où l’Amour déborde sans cesse.

Je suis arrivée avec mon petit garçon de 10 ans très perturbé : le samedi il voulait revenir à la maison...  et le dimanche il était bien, et nous sommes rentrés tous les deux plus proches et complices que jamais…il était en perte de confiance vis-à-vis de moi, à cause d’une personne qui le manipulait. Je me sentais impuissante. Le samedi soir, soudain, avant de s’endormir, il me dit : « maman, j’ai confiance en toi, tu me protèges… »

Et je voudrais dire aussi toute ma gratitude à tous les bénévoles qui étaient là : grâce à leur sourire, leur cœur ouvert, leur disponibilité, je me suis sentie exister. Nous n’étions pas de simples retraitants confiés à l’Esprit-Saint mais anonymes.

Non, mon histoire a été entendue, comprise, bénie, priée, a été portée dans l’intercession, avec tant d’amour… je me suis sentie aimée, reconnue, et  mon fils aussi… il a été entendu, considéré, aimé, non jugé…

Et je remercie aussi la Maison d’Abba d’accueillir les familles mono parentales comme moi, c’est tellement difficile d’élever seule un enfant !

Un papa - 2018

En fait moi, j’étais venu à la session A surtout parce que je trouvais que c’était bien qu’on prenne un temps, en gros pour présenter les problèmes qu’avaient mes enfants.

Du coup, j’ai dit voilà Seigneur ça ne va pas trop avec notre fils et notre fille et puis on vient te présenter l’affaire. Enfin, je dis « on » mais c’est surtout ma femme qui m’a emmené. Je suis donc venu un peu comme ça et en fait ce que je me suis rendu compte à travers cette première session et la deuxième session, c’est que le Seigneur a une plus grande vue que ça quoi !

Un, il a pris ces problèmes. Deux, il a déjà manifesté en fait son amour de manière gratuite chez nos enfants. Et puis plus largement, moi ce qu’il m’a dit c’est que  ce que je vous propose c’est une communion d’amour : à la fois, je prends soin de tes enfants, je guéris tes enfants mais je te guéris aussi toi personnellement, je guéris ta femme, je guéris votre famille. Et voilà quoi, c’est un plus grand bonheur et tout ça c’est gratuit.

Anne, maman d'une session B - 2019

Bien rentrées, nous tenons à vous remercier de tout cœur pour la qualité des moments passés ce WE au milieu de vous. La force de votre prière est édifiante et nous nous appuyons, ma fille et moi, sur elle.

Merci pour l’accueil - avant de nous connaître vous nous aimez déjà ! Je suis très touchée par l’intérêt que vous accordez à chacun, la bienveillance... je me répète, mais vraiment c’est ce que j’ai envie de dire une fois rentrées chez nous.
Cette «  maison d’Abba » est comme une famille où chacun vient puiser ce dont il a besoin pour continuer sa route.
Je crois fortement à la communion des saints et me confie à vous simplement et humblement sachant que pour moi seule la tâche est lourde… semée de tentations de renoncer.. Mais ensemble, il est plus facile de supporter tout ce qui est difficile et  éprouvant.

Pour aider l’association

La Maison d’Abba accueille tout enfant blessé, à fortiori s’il appartient à une famille en détresse morale ou matérielle.

Le bon fonctionnement de l’Association (loi 1901) repose uniquement sur votre soutien financier.

Si vous avez à cœur d’aider cette œuvre, vous pouvez faire un don à l’Association (un reçu fiscal vous sera délivré).

Vos dons permettent à des familles de pouvoir participer à moindre coût, voire gratuitement, aux sessions. Cette aide peut être ponctuelle ou mensuelle par virement. Si vous êtes imposables, votre don (mensuel ou annuel) est déductible de vos impôts (un don de 100 € vous coûte en fait 34 €). Vous recevrez un reçu fiscal. (cf. https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/jai-fait-des-dons-une-association-que-puis-je-deduire)

Vous pouvez aussi aider l'association en tant que bénévoles lors des week-ends.